Burn smell – L’odeur de brûler

Lament for Icarus

The Lament for Icarus, Herbert James Draper, 1898,Oil on canvas,80 cm × 150 cm Tate Britain, London
Herbert James Draper, 1898, Huile sur toile, 80 cm x 150 cm (72 à 61 × en) Tate Britain, Londres

black dragon breathing fire

Black dragon breathing fire Circa 1896
Dragon noir cracheur de feu Circa 1896

Fire breather- cracheur de feu de Jean-Romain PAC

Fire breather- cracheur de feu de Jean-Romain PAC, France

Feel the textures – Sentir les textures

Endormi sur une mousse verte riche en humus, l’homme imprime le son mate du monde.

Les yeux clos il sent glisser sur sa peau
les multiples sensations du rêve
et de sa danse liquide.
Au réveil, la texture du sol pique son corps et l’humidité le fait trembler.

Il se prépare au tour premier de sa main découvrant matières et résistances.

Entre abandon, unicité et divine suspension,
il cherche la mémoire de tout, sa fluctuation sur l’instant précis d’une caresse.

Oublieux du temps et sans maître, il touche le voile bleu ciel aux dentelles brûlées.
Les corps volants tournent dans les valses, entre guerre et paix.
Une chaussure en vair se perd…
Il siège devant le désir comme un fidèle marcheur aux semelles de vent.

Textes ecrits par Lidia Martinez
Texts written by Lidia Martinez

Born to touch your feeling- Née pour efloré vos sentiment

Je suis né pour toucher tes sentiments,
pour être heureux de fleurir de baisers ta bouche ou d’être une chanson
au bord de tes lèvres.

Je suis le velours de tes pas à glisser
dans la lumière.
Au plus près de nous, j’ai volé tous instants au temps qui éloignait ta main
de la tendresse de son toucher.

Je suis né pour cela, pour la caresse
et l’étreinte de nos bras.

Je désire multiplier nos vies,
d’être le printemps, son souffle ivre d’abeilles et de miel.

Je touche tes lèvres, je suis né pour effleurer tes sentiments comme un insecte aux ailes tremblantes dans les instants de midi.

Ne soyez pas tristes, le son des cordes de la guitare est un fil cousu à mes doigts.
J’apprends la lumière et la voix inonde de chaudes paroles le cheminement de mes pas.
Textes ecrits par Lidia Martinez
Texts written by Lidia Martinez

Creation_Of_Man_Michelangelo

Michelangelo Buonarroti – (1475 – 1564) – Cappella Sistina Vatican, Italy
Michelangelo Buonarroti – (1475 – 1564) – Sistine Chapel – Vatican City, Italy Creation of Adam (detail)

Scorpions – Born to touch your feelings
Scorpions – Né pour toucher tes sentiments

alphabet braille

 Braille.Système d’écriture tactile code, écriture en relief, 1825 par Louis Braille
Braille. Code tactile writing system, written in relief, 1825 by Louis Braille

Expression of the human voice – L’expression de la voix humaine

Est-ce que tu m’écoutes ?
M’entends-tu ?
J’en ai plein les sens de ne pas avoir
le temps de nous attendre !
Je chante dans une langue étrangère,
comme un cri poussé de la montagne
de Babel, un air du temps
qui me dira des mots anciens,
ceux qui révèlent le cœur des enfants.
Ils frappent dans nos mains en corps !

Textes ecrits par Lidia Martinez
Texts written by Lidia Martinez

Confusion_of_Tongues Gustave Dore

Confusion of  Tongues, Paul Gustave Louis Christophe Doré, 1865-1868, Private collection
Confusion des langues, Paul Gustave Louis Christophe Doré, 1865-1868, Collection privée

Le mécanisme de la voix humaine par Emil Behnke

The Mechanism of the Human Voice, by Emil Behnke
Le mécanisme de la voix humaine, par Emil Behnke

human voices

 

Stamnos Ulysse et les sirenes Art Attique 475 avt JC

The Sound of Birds – Le Chant des Oiseaux

Dans le langage des oiseaux,
les sons indiquent des couleurs,
des arcs en ciel en ellipse,
faisant vibrer une musique
en myriades de couleurs intuitives.
Leur chant est un message,
une missive en mode hypnotique.

Partout
ils descendent sur nos toits,
rentrent dans nos maisons,
parlent aux cieux avec leur voix angéliques.

Entre bavardage noir et rondes festives
le son recueille leurs voix.
Textes ecrits par Lidia Martinez
Texts written by Lidia Martinez

Kyle Bean poule coquille

Chicken made from eggshells, Kyle Bean an artist, designer and illustrator

Poulet fabriqués à partir de coquilles d’œufs, Kyle Bean un artiste, designer et illustrateur

Capricho_43,_El_sueño_de_la_razón_produce_monstruos

Capricho No 43, « The sleep of reason produces monsters. » Francisco Goya
Capricho n ° 43, «Le sommeil de la raison engendre des monstres. » Francisco Goya

 

The Birds Official Trailer #1 – Charles McGraw Movie (1963)
Les Oiseaux Official Trailer # 1 – Charles McGraw film (1963)

The Birds (film, 1963) Directed by Alfred Hitchcock Scenario Evan Hunter, Universal Pictures

Les Oiseaux (films, 1963) Réalisation Alfred Hitchcock Scénario Evan Hunter Par Universal Pictures

Le Lapin Blanc d'Alice au Pays des Merveilles avec une montre

In Search of Lost Time – À la recherche du temps perdu

La Montre Molle, Salvador DALI

La montre molle,Salvador Dali, Daum,Cristal, Paris France

Temps en mode
de récupération. Une heure, un jour plus tard
ou peut-être jamais (L’heure tourne).
Étourdissement de la roulette qui scande les secondes, les minutes, trait pour trait.
On l’écoute, on l’ignore, on oubli.
Comme la montre, on se ramolli, on goûte son heure, perdus, pendus…dans un désertique tableau de maître.

Ceci n’est plus l’heure monsieur Proust, on ne perd plus son temps !
Je m’en souviens,
tu te rappelles à son bon souvenir,
romantique et sucrée,
la mémoire de l’enfance inspire l’écriture
et éveille les papilles.

Textes ecrits par Lidia Martinez
Texts written by Lidia Martinez

 

Film Modern Times, 1936 comedy film written and directed by Charlie Chaplin Film Modern Times, 1936 comédie écrit et réalisé par Charlie Chaplin

Film « Modern Times », 1936 comedy film written and directed by Charlie Chaplin
Film « Les Temps modernes », 1936 comédie écrit et réalisé par Charlie Chaplin

Orphée traverse le miroir sans regarder
en arrière, il nous croise et nous parle de corbeaux,
d’images colorées et d’un personnage
tout juste sorti d’un film anglais.

Est-ce que je vous ai bien compris ?
Chantez-le-moi, please.
Le rire brisé d’Ophélia
Noie nos doutes, nos chants amoureux
lovent les grandes femmes brunes,
dis-moi quand tu reviendras-tu ?
Pas de renards en vue.
Textes ecrits par Lidia Martinez
Texts written by Lidia Martinez

Say, when will you come back? Words and Music: © 1962 Barbara François Llenas / Paul Beuscher
Dis, quand reviendras-tu ? Paroles et Musique: Barbara 1962 © François Llenas / Paul Beuscher

Directed by Raoul Ruiz after the novel by Marcel Proust In search of lost time 1913-1927
Réalisé par Raoul Ruiz d’après le roman homonyme de Marcel Proust À la recherche du temps perdu 1913–1927

Narcisse

Michelangelo_Caravaggio

Le Caravage,Narcisse, Huile sur toile 1594-1596 , Galerie nationale d’art ancien de Rome
Michelangelo Caravaggio, Narcissus oil on canvas 1594-1596, Galleria Nazionale d’Arte Antica

Inaccessible innocence remplit le miroir
d’un seul en deux questions.

Qui demeure là-bas et nous regarde en solitaire, coudes pliés, visage posé sur le fil de l’eau ?

Quand la nuit descend sur le lac
celui qui n’est pas encore moi
s’éloigne de toute plainte ou reproche.
Il accepte son beau reflet et s’observe dans l’intranquilité de ses craintes.

Narcisse, pas encore métamorphosé scrute l’inconnu en lui.
Les joues lisses et la mèche sauvage
lui qui éclaire le puits de ses questions est absorbé par son image.

Le cœur en musique, il se penche plus loin
et touche en résonance et en corps
la fin sublime des mots en devenir.

dali-metamorphose-de-narcisse

Métamorphose de Narcisse, 1937 Huile sur toile, 51,1 x 78,1 cm Tate, Londres.
Metamorphosis of Narcissus,1937 oil on canvas ,51,1 x 78,1 cm Tate, London.

Narcisse frappé de disparition va descendre vers l’hypnose.

Les oignons vont s’ouvrir comme des violettes,
le noyau du bois enfoncé dans le sol et vibre,
le lac s’ouvre et perce mon front d’un coup de dés.

Narcisse se plie absorbé par ce qu’il voit,
il touche, sent, goûte, avale, écoute le grand mystère de la lenteur et son vertige…
mais il ne comprend pas encore
l’autre qui le regarde faire.

Qui vois-tu au bout de tes doigts posé sur le damier lointain ?

Penche-toi encore et chante ton image
celle de l’oeil frappé d’ouvertures blanches ensemencée de veines et de sang.

L’œuf vient de tomber dans l’eau,
impassible tu courbes la tête et encore endormi, immobile, tu fatigues comme un orchidée soutenue par une main privée de sa force.

Narcisse, tu as la lenteur du temps et tu obliques vers la transparence de toutes les passions soutenues par le bout de tes doigts porcelainés.

Quand tu te feras avaler par ta bouche d’eau,
ton crâne va fleurir et l’oignon exfolié,
craquera et tu verras surgir la nouvelle fleur.

Hermann Hesse

Hermann Hesse

hermann hesses narziss goldmund

Hermann Hesses Narziss Goldmund

Textes ecrits par Lidia Martinez
Texts written by Lidia Martinez

Mirages

 

Escaping_criticism-by_pere_borrel_del_caso

Pere Borrell del Caso, huile sur toile, Collection Banco de Espagne, Madrid

Pere Borrell del Caso, oil on canvas, Collection of Banco Spain, Madrid

D’une fenêtre à l’autre surgit l’enfant,
qui saute à pieds joints dans le monde.
Il retient son souffle, nous perce du regard
et suspend la course pour mieux nous surprendre,
avec lui on est hors-cadre.

Libre de courir entre les ombres et de moduler nos rêves, on suit les vibrations des corps,
celle des images et on apprend à dépasser le réel.

Quelle joie de pouvoir élargir nos sens !

Dans les miroirs de la fantaisie, le propos se déforme, l’exquis mirage nous brouille la parole,
on se perd dans les symétries de l’âme.

Ondulations du sommeil et des récits, on est le doute qui marche parmi les images de la rétine.

Heureux cheminements, danses et pas renversés…oui, que le désir de changer l’ordre
et le sens, nous poussent à faire bouger nos certitudes !

Allons-nous revenir du pays des mirages ?

Les regardeurs défilent, s’enroulent dans la douceur et le silence, esquivent la réponse définitive et disparaissent dans les reliefs du cadre…
Oui, nous sommes avalés par vos rêves.

Textes écrits par Lidia Martinez
Texts written by Lidia Martinez

Trompe-l’œil

Vingt-cinq tableaux, pièces uniques de 2,50 m par 1,80 m  de l’artiste Pierre Delavie

Twenty-five paintings, unique pieces of 2.50 m by 1.80 m by artist Pierre Delavie

l'artiste Pierre Delavie building

Photos Par Mr~Poussnik

 l'artiste Pierre Delavie building

Trompe l’oeil de Photographe : Olivier Valsecchi

Trompe l’oeil Photographer: Olivier Valsecchi

Klecksography-Series8-640x640

Klecksography-Series 8-640×640 Photographe :Olivier Valsecchi

Klecksography-Series 8-640×640 Photographer: Olivier Valsecchi

Klecksography-Series8-640x640Photographe :Olivier Valsecchi

Klecksography-Series 8-640×640 Photographe :Olivier Valsecchi

Klecksography-Series 8-640×640 Photographer: Olivier Valsecchi